TOP 5 – Ces chansons mexicaines reprises par des artistes francophones * Le Petit Journal

La variété mexicaine a inspiré de nombreux chanteurs français et francophones. La preuve avec ce Top 5 musical franco-mexicano

*

El reloj de Roberto Cantoral (Pardon de Dalida)
Roberto Cantoral (1935-2010) est l’auteur et l’interprète d’une série de chansons qui connaîtront au Mexique un succès sans commune mesure. Parmi ses créations les plus populaires, figurent El Triste, Al final, la Barca ou encore El Reloj. La société des auteurs et des compositeurs de Mexico estime que cette dernière chanson a fait l’objet d’au moins trois cents adaptations nationales et internationales. En France, c’est Dalida qui la reprend en 1958. Elle figure, en effet, dans son célèbre album Gondolier sous le titrePardon.

*

Bésame Mucho de Consuelo Velázquez (Dernier Baiser de Christophe)
Bésame Mucho est un boléro composé en 1941 par la chanteuse mexicaine Consuelo Velázquez d’après une aria d’Enrique Granados. Devenue, avec le temps, l’un des grands classiques du répertoire mexicain, cette chanson a fait l’objet de multiples adaptations à travers le monde. En France, la liste de ceux qui s’y sont essayés est impressionnante : Edith Piaf, Charles Aznavour, Dalida, Tino Rossi, Arielle Dombasle, Guy Marchand, Nino Ferrer, Dany Brillant, Mireille Mathieu, Marc Lavoine ou encore Agnès Jaoui. La reprise de Christophe titrée Dernier Baiser figure dans son album Clichés D’amour sorti en 2004.

*

Cucurrucucú Paloma de Lola Beltrán (Cucurrucucú Paloma d’Isabelle Boulay)
La chanson Cucurrucucú Paloma a été écrite en 1954 par le compositeur de musique Ranchera Tomás Méndez Sosa. Lola Beltrán la popularise dès 1964 grâce à son inoubliable interprétation dans le film homonyme Cucurrucucú Paloma, sorti dans les salles mexicaines. D’autres artistes mexicains comme Luis Miguel, Pedro Infante, ou encore Lila Downs l’intègreront à leur répertoire. La chanteuse québécoise Isabelle Boulay adapte ce titre qui figure dans son album Nos lendemains sorti en 2008.

La Cucaracha (La Cucaracha de Tino Rossi)
La Cucaracha est une chanson traditionnelle introduite au Mexique par les Espagnols au début du 19ème siècle. Chantée par les partisans du président de la République Benito Juárez en lutte contre le gouvernement de l’empereur Maximilien, elle fut aussi scandée par certaines factions pendant la révolution mexicaine. Elle est adaptée en France dès 1935 par Tino Rossi. Plus récemment, les Négresses Vertes et les Motivés ont, eux aussi, repris cette célèbre et légendaire chanson mexicaine.

Solamente una vez d’Agustín Lara (Solamente una vez de Mireille Mathieu)
Solamente una vez est créée en 1940 par Agustín Lara, l’un des compositeurs mexicains les plus prolifiques et talentueux de sa génération, qui écrira aussi Madrid, Farolito, Amor de mis amores ou encore María Bonita (en hommage à son épouse, l’actrice María Felix). Solamente una vez est reprise –en espagnol- en 1981 par Mireille Mathieu.

*

Olivier CHARPENTIER (www.lepetitjournal.com/mexico) mercredi 29 mars 2012 

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s